Depuis trop longtemps nous sommes confrontés à une surenchère de textes réglementaires dont le contenu n'intègre ni la souplesse, ni les réalités humaines et artistiques dont les acteurs de la vie musicale ont besoin pour accomplir leurs missions avec passion et succès. Cette vue de l'esprit, très administrative, conditionne l'exercice des enseignements artistiques et amenuise l'avenir des jeunes talents confrontés à des emplois précaires, malgré la qualité de leurs parcours et l'authenticité de leurs compétences. Avec un peu de bon sens et un peu d'humanité, il existe certainement un espace de concertation avec les pouvoirs publics, pour faire évoluer sur le fond, des schémas organisationnels devenus si rigides, qu'ils stigmatisent la profession. Pour atteindre cet objectif, l'ONM se veut une force de propositions qui seront élaborées en collaboration avec le Comité d'Ethique, afin de simplifier l'ensemble des critères et parcours exigés pour accéder à un poste d'enseignement artistique, ... sous réserve d'être recruté par une collectivité. Le résultat de ces investigations fera l'objet d'une Assemblée Générale extraordinaire de l'ONM, qui aura pour vocation à statuer et amender si besoin les travaux présentés. A terme, l'ONM envisage l'organisation d'un colloque ouvert à l'ensemble de la profession, avec si possible, l'intervention de personnalités qualifiées représentant le Ministère de la Culture et l'AMF (Association des Maires de France) avec laquelle l'ONM entretien des échanges épistolaires sur ces dossiers. Si vous souhaitez soutenir les actions de l'ONM et bénéficier des informations véhiculées aux adhérents, alors rejoignez notre mouvement. Une fois encore nous voulons honorer ce qui fut le credo de Marcel Landowski: "Rendre la musique aux musiciens". Ne l'oublions pas.

Le Président